EDITORIAL / HUMOUR ? par Olivier BRIFFAUT

Qu’est-ce que l’humour ? Remarquons que le mot, tel que nous l’écrivons, est d’origine anglaise, après avoir été français. Ce terme exprime, dans le sens anglais, quelque chose de typiquement anglo-saxon, à savoir l’impassibilité dans l’ironie ou dans une manière de donner une note de sérieux dans quelque chose qui n’en a pas. Alors que l’esprit français, exactement contraire, donne une note de plaisanterie dans quelque chose de sérieux pour le rendre plus supportable. L’humour anglais, c’est faire semblant de se prendre au sérieux. Quand il devient français, c’est ne pas se prendre trop au sérieux ! (Lire les analyses comparatives historique, psychanalytique et sociologique de nos intervenants québécois Nicolas GODIN, Mélanie LAUZON, Christine MESLIN, Alexandra MUNGER). Ce n’est offenser personne de relever que le sens de l’humour ou de la plaisanterie brille souvent par son absence chez quelques-uns dont on a longuement frotté le crâne (qui brille lui aussi) avec des livres et qui, par conséquent, se croient obligés de paraître sérieux pour paraître savants (lire l’analyse philosophique de Serge CARFANTAN !). Des discussions sérieuses ne peuvent être que graves et pesantes. Une blague, une plaisanterie dans une discussion dite sérieuse, étonne comme une inconvenance ou choque comme un sacrilège. L’humour à la française, c’est l’instinct de faire cesser en soi, ou autour de soi, ce que l’on appelle au cinéma le « suspense », l’instinct de produire une détente, de dédramatiser une situation (lire l’analyse littéraire de Serge CARFANTAN). C’est une bonne habitude à prendre que celle de rire de soi, le plus souvent possible ! Quels bienfaits sont ceux de la détente, d’un instant de repos ; le bienfait d’un clin d’œil qu’on se fait à soi-même pour se dire qu’on ne se laisse pas prendre par les matamores et les fanfarons qui nous habitent ou qui habitent les autres. Les bienfaits ? Peut-être éviter l’hypertension artérielle et les maladies du cœur ou prévenir la névrose… Qui sait ! Malheureusement il n’est pas donné à tout le monde d’avoir de l’humour devant les autres et avec soi-même. Il y faudrait d’abord une certaine vivacité d’esprit, une rapidité de la pensée et surtout le sens du comique, le pouvoir de sentir tout ce qu’il y a de drôle ou de ridicule dans le sérieux que l’on se donne ou que se donnent quelques-uns.

Ce qui suppose de la bonne humeur !

 

« Le sourire est le commencement de la grimace » (Jules RENARD, Journal).

Poster un commentaire

Classé dans HUMOUR TOUJOURS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s