EDITORIAL / DECU… DE SOI ? par Olivier BRIFFAUT

« Aimer, écrire sont les seuls remparts que j’ai trouvés contre l’omniprésence de la mort et de la dépression« 

(Marie DARRIEUSSECQ, Extrait d’une interview dans Libération, 12 Août 2000).

En dessous de soi… Quand le moral est sans dessus dessous… D’après l’épidémiologie, la dépression s’est diffusée dans nos sociétés comme une pathologie du changement et non, comme nous le pensons souvent, de la misère économique et sociale : elle accompagne les mutations affectant l’ensemble de nos institutions, leur nature, leurs structures (hiérarchiques : cf. l’analyse sociologique), et manifeste les difficultés d’un sujet constatant que plus rien ne peut lui indiquer, au-dessus de lui, qui il doit être. Il est vrai que l’actualité internationale concourt à donner de ce monde une image dure et bien floue… Sang dessus dessous…

D’où ce sentiment permanent d’insuffisance face à l’injonction de rechercher sa propre authenticité et, pire, de devoir y parvenir en agissant sur soi-même… Déçu… de soi ? La dépression est le syndrome douloureux de cette « panne de l’action » dans laquelle plonge l’homme malade non pas du manque mais de la multiplication des repères… D’où l’importance sans doute de la littérature, même si – ou parce que – écrire, c’est faire des allers-retours entre la pratique (le dessous) et la théorie (le dessus), comme l’analyse littéraire le montre : « La Littérature ne se contente pas d’initier ; elle informe ; elle propose ; elle crée » (André GIDE, Littérature engagée, p. 92). Sens dessus dessous…

Mais la dépression est aussi la contrepartie du déploiement excessif de l’énergie de l’homme malade, dans ses rapports à l’environnement et à autrui – de plus en plus complexes (lire les deux analyses en éducation), et guette ainsi chacun d’entre nous, à tout âge de la vie… Gardons nos distances face aux événements (lire l’analyse esthétique) et veillons à nous maintenir juste à la surface !

Postscriptum : nous tenons à remercier tous les rédacteurs ayant participé à notre démarche éditoriale en les citant dorénavant – par ordre alphabétique général et non sans dessus dessous ! – au sein de la page Internet qui leur est consacrée.

Poster un commentaire

Classé dans SANS DESSUS DESSOUS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s