EDITORIAL / AU CENTRE DU SYSTEME : L’HOMME ? par Olivier BRIFFAUT

« Le problème de l’unité de la connaissance est intimement lié à notre quête d’une compréhension universelle, destinée à élever la culture humaine » (Niels BOHR, 1955).

L’attitude de l’Homme face à la recherche et au savoir évolue avec la prise de conscience de la nécessité de développer des analyses pluridisciplinaires, voire interdisciplinaires. La démarche éditoriale de Papiers Universitaires se trouve bien, depuis trois ans déjà, au centre d’une véritable évolution de l’organisation de la construction du savoir. L’idée est d’intégrer à chaque discipline centrée sur l’étude de tel ou tel phénomène des disciplines qui pouvaient être considérées comme périphériques mais dont les concepts lui sont ô combien indispensables. Exit la classification linéaire d’auguste COMTE – à laquelle PIAGET opposait une conception circulaire en 1967 – au sein de laquelle chaque discipline était fondée sur les lois principales de la précédente, tout en servant de fondement à la suivante ; en posant ainsi un degré décroissant de généralité de chaque discipline et un degré concomitant croissant de complexité, les mathématiques se voyaient accorder une place centrale. C’est là une vision erronée de la structure du savoir… mais qui prévaut encore dans nos collèges et lycées ! Sans commentaire. D’autant plus que, certes, l’idée de pluridisciplinarité et d’interdisciplinarité imprègne progressivement le secondaire, sous l’impulsion notamment d’Edgar MORIN depuis 1994, mais des chercheurs réfléchissent déjà en outre au développement nécessaire de la transdisciplinarité. Il s’agit principalement – pour le Centre International de Recherches et Études Transdisciplinaires – de replacer l’Homme au centre de la connaissance… Que de chemin à parcourir encore ! Qui passe inévitablement par la pluridisciplinarité, laquelle caractérise, voire imprègne (cf. l’intitulé de certaines analyses), l’étude des notions de « centre » et de « périphérie » dans les pages qui s’offrent à votre lecture…

Ainsi se déclinent les notions sus-citées au fil de nos multiples réflexions stimulées par l’actualité (la décentralisation… vers l’autonomie, les secteurs de production et la crise économique, les localisations industrielles, les réseaux et l’organisation sociale, la littérature contemporaine, les comportements sentimentaux et sexuels modernes…), éclairée par l’histoire… Bonne fin d’année 2000.

 

Poster un commentaire

Classé dans CENTRE ET PERIPHERIE, AUJOURD'HUI ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s