CITATIONS…

« Nous élevons nos enfants sans le savoir et en vivant. Nous avons dans nos maisons ces appareils enregistreurs qui ne laissent rien perdre » (F. MAURIAC, L’Éducation des filles, Corrêa).

« La famille sera toujours la base des sociétés » (H. DE BALZAC, Le Curé de village).

« La plus ancienne de toutes les sociétés et la seule naturelle est celle de la famille. Encore les enfants ne restent-ils liés au père qu’aussi longtemps qu’ils ont besoin de lui pour se conserver. Sitôt que ce besoin cesse, le lien naturel se dissout. Les enfants, exempts de l’obéissance qu’ils devaient au père, le père, exempt des soins qu’il devait aux enfants, rentrent tous également dans l’indépendance » (J.-J. ROUSSEAU, Du contrat social).

« La famille… grand péril pour les âmes fortes. Elle les plie à ses préjugés, à ses intérêts, à ses affaires ; elle les asphyxie, les stérilise à son profit. Les grands saints ont tout rompu » (M. NOËL, Notes intimes, Stock).

« Une famille vous gêne, vous contrecarre de mille façons ; il faut que vous obéissiez à ses idées et non aux vôtres ; vous n’êtes pas libre de votre vocation, et dans la voie où elle vous jette souvent, dès le premier pas vous vous trouvez embourbé » (C. TILLIER, Mon Oncle Benjamin).

« Les parents d’aujourd’hui veulent être aimés de leurs enfants. Cette erreur les entraîne à toutes sortes de faiblesses et de facilités » (J. DUTOURD, Le Fond et la Forme, Gallimard).

Poster un commentaire

Classé dans EN FORME(S) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s